Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 Mar

A Dieu père José Jusserand

Publié par Paroisse St Pierre du Pays des Couleurs  - Catégories :  #Informations, #Paroisse, #Vie paroissiale

A Dieu père José Jusserand

Un résumé des nombreux témoignages que nous avons reçu, suite au retour à Dieu du père josé....

- L'équipe de l'aumônerie de l'hôpital de Morestel était toujours ravie du Père José qui se mettait à leur portée avec des homélies très ciblées pour eux. Il faisait tous les remplacements des autres prêtres absents

 

-Merci, Merci Père José pour tous les services rendus, jusqu’au bout!!!!!

 

- Un prêtre très serviable plein d’humanité, un bon guide spirituel, qui aimait profondément l’église!!

Les jeunes de l’aumônerie  des collèges et lycée parlent de José comme : bienveillant, aimable,accueillant, à l'écoute des jeunes qu'il aimait beaucoup ; gentillesse,joie,toujours souriant, compréhensible , esprit ouvert,humour la jeunesse dans sa tête, ses histoires que nous aimions,disponible,temps de partage.... 

 

-Le Père José Jusserand était de ces prêtres qui, de par leur charisme, leur écoute, font s'ouvrir à Jésus, à Dieu. C'est pour cela que tous les jeunes, l'aimaient tant. Il savait leur parler.

 

-José était un homme de Dieu, un homme profond, sage, plein de sagesse et respectueux de tous, des femmes en particulier.

 

- Merci pour votre disponibilité et votre humour. Une petite anecdote : il y a une dizaine d'années, vous aviez accepté de partager notre humble repas dominical et je vous en remercie car pour nous, ce partage de "pain" était comme si nous avions Le CHRIST à notre table. Ce moment passé en votre présence, nous ne l'oublierons jamais !

 

 

José avait une foi vivante, il allait à la rencontre des autres et poussait chacun à l'action, à une charité concrète. Il le faisait avec humour, pour capter l'attention et avec bienveillance.

 

 

-Quand on voyait "José " on quittait nos robes de tristesse et
nos vieilles habitudes , avecson regard plein de malice , son amitié .!..
Avec lui, l' Evangile était plus accessible , relié avec  le concret de nos vies ..
Il nous rassurait en nous encourageant à faire des petits choses toutes simples ,
à ne pas viser trop haut !!!

 

 

-Nous avons souvent bénéficié dans nos petits villages du bugey, lors d'une fête de saint Vincent, il a débuté la messe en interpellant les enfants, leur demandant leur prénom : Il a expliqué à chacun qu'il avait un saint, et a raconté sa vie .

 

 

« Le Père José a été présent avec le groupe des enseignants pendant plus de dix ans.Chacun se souviendra de sa tolérance, de sa grande culture, de sa liberté de pensée et de sa Foi profonde. »


-J’évoquerais tout spécialement la maison Saint Alban comme lieu de ressourcement que le Père José a soutenu dans sa création et son animation. Chaque semaine nous nous retrouvions pour prier ensemble et partager le repas. Pas de paroles dogmatique mais une incitation à  reconnaître le Christ vivant au milieu de nous avec foi et simplicité

 

-Avec sa voiture, il roulait comme un vrai bolide …. Quand il arrivait pour manger à la maison avec un peu de retard, il nous disait qu’il y avait des voitures qui roulaient comme des « escargots ».

 

-Il prenait plaisir à parler des fleurs, des légumes du potager, des arbres, des oiseaux, …

 

-Le père José aimait la compagnie de ses paroissiens, des plus jeunes aux plus âgés. Nous nous souviendrons sans doute toujours de ces messes où, à chaque eucharistie, il appelait les enfants à monter derrière l’autel. Il était un homme bon, qui prenait toujours la vie du bon côté, et toujours dans l’amour de son prochain, sans jamais juger.

 

-Solide et dynamique jusque-au bout, même quand ses forces commençaient à le quitter, il a continué à conduire sa voiture  pour aller dire ses messes dans les Eglises. Il rentrait dans l’église avec ses béquilles et cherchait une chaise pour alterner avec l’autel lors de la messe ou des soirées 3/4h de convivialité.

 

Un homme tout simple et naturel, mais une  brillante intelligence, une mémoire prodigieuse et une culture impressionnante. Nous aimions l’écouter parler d’histoire, de philosophie, théologie. Il aimait nous parler de grands penseurs  comme Yves Congar, Henry De Lubac, Joseph Moingt. Il avait été l’élève du grand philosophe Merleau Ponty et il eut l’honneur de co célébrer une messe  à Vatican .

 

-Quand il évoquait ses souvenirs d’enfance, une enfance heureuse et choyée, il  parlait avec une grande tendresse de ses  chers parents, de sa famille, et même de son grand -père qui avait travaillé pour la construction du canal de Suez. Merci José de nous avoir fait partager toute cette richesse de votre vie.

 

-La veille de son départ pour le Grand Voyage, nous lui avons, tous les quatre, rendu visite dans sa chambre de l’Hôpital d’Aix -Les -bains, ignorant que c’était pour la dernière fois. L’image que nous garderons de lui, est celle d’un homme comme toujours, souriant, serein, confiant, et totalement conscient.  Il nous a dit qu’il s’était préparé à partir, et qu’il était au seuil de sa nouvelle vie. Et il ajouté avec son humour habituel : « A 95 ans, ce n’est pas une mort par anticipation ! »

« On se retrouvera bientôt, je vous embrasse »             

 Quand on l’a remercié pour tout ce qu’il avait fait pour tous, il a répondu gravement, avec l’humilité qui était la sienne : « Ce n’est pas moi, c’est l’œuvre du Seigneur !  Cette phrase forte est un magnifique résumé de la vie de ce prêtre exemplaire,totalement habité par l’amour de Dieu et des autres, entièrement dévoué à son sacerdoce et son Eglise qu’il aimait profondément.   Il est certain que le Père José  a été heureux, bienheureux,dans cette vie sur terre, nul doute qu’il le sera bien davantage encore dans la Maison du Seigneur.

 

Mgr Guy de Kerimel, évêque de Grenoble-Vienne, les prêtres et les diacres du diocèse, vous font part du décès du père Joseph (José) Jusserand, endormi dans l'espérance de la résurrection mercredi 17 mars à l'âge de 95 ans dans la 64e année de son ordination.
La messe de funérailles sera célébrée mercredi 24 mars à 10h en l’église des Avenières.
La communauté diocésaine porte dans la prière la mémoire de ce prêtre et rend grâce pour sa vie donnée au service de ses frères.

Ordonné prêtre le 31 juillet 1957 – Compagnie de Jésus
Ministères exercés
- 1958-1959 surveillant au collège de Dole
- 1959-196 professeur à l’école du Marais de Saint-Etienne
- 1960-1961 troisième année à Paray-le-Monial
- 1961-1964 responsable de l’édition pour la revue Christus (Paris)
- 1964-1968 économe à Saint-Hugues de biviers
- 1968-1970 aumônier des étudiants de médecine à Lyon
- 1970 en résidence (auxiliaire) à Saint-Joseph de Grenoble (secteur centre ville)
- 30/12/1974 date d’incardination au diocèse de Grenoble sur demande du P. Jusserand 
- 1991 charge pastorale de Crémieu et Moras– et responsable du secteur Pont-de-Chéruy – Crémieu
- 1992 en plus, charge de Janneyrias
- 2000-2015 retiré dans l’Ain puis à Saint-Genis-sur-Guiers (Savoie)
- 2000-2016 prêtre auxiliaire de la paroisse Saint Pierre du pays des couleurs

À propos

211 rue Auguste Ravier 38510 Morestel accueil@stpierrepayscouleurs-paroisse38.fr